Questions – Réponses

Share Button

A PROPOS DU SÉJOUR

Le jeune doit il avoir accès à tout l’appartement ?

Non, tout dépend de l’agencement du logement et de vos souhaits. Le jeune dispose d’une pièce d’intimité (sa chambre) et partage en principe votre cuisine, la salle d’eau et les toilettes. Quant au reste de votre logement, à vous de définir les pièces  dites « privées », tout en se rappelant que la cohabitation est solidaire et s’installe dans un esprit d’échange et de convivialité

Que se passe-t-il si je dois m’absenter de mon domicile pour les vacances ou suite à un problème de santé ?

Avec votre accord, le jeune restera dans votre logement en attendant votre retour. Il pourra, en cas d’hospitalisation, vous rendre des visites ponctuelles afin de rester impliqué. Les relations sont basées sur la confiance et le respect mutuel.

Comment s’organisent les repas ?

Vous avez deux possibilités :

  • Vous lui laissez une place dans votre cuisine pour qu’il y range ses provisions (placard, réfrigérateur) et vous prenez vos repas de manière indépendante. Ou,

  • Vous dînez ensemble. Le jeune vous aide à la préparation du repas, dîne avec vous, et partage les tâches (vaisselle et rangement).

 

Dans tous les cas, vous n’avez pas à prendre à votre charge le coût des repas pris par le jeune. Toutefois, rien n’empêche de vous inviter mutuellement afin de découvrir de nouvelles saveurs.

 

Que se passe-t-il si je ne m’entends pas avec le jeune que l’association a sélectionné ?

Dans un premier temps, nous lui transmettons vos remarques pour qu’il réajuste son comportement. Ce recadrage suffit souvent pour que les choses s’arrangent. Si ce n’est pas suffisant, nous lui demandons de partir, en veillant à ce qu’il ne dépasse pas le mois de préavis qui est prévu dans le contrat. Libre à vous ensuite de poursuivre cette formule de cohabitation solidaire avec un autre jeune. Nous prendrons en compte vos observations afin de mieux satisfaire votre demande.