Questions – Réponses

Share Button

 

SUR LA COHABITATION INTERGÉNÉRATIONNELLE

Est-ce que cette forme d’hébegement (cohabitation solidaire et intergénérationnelle) est adaptée à tout type de candidat ?

La cohabitation avec une personne âgée ne peut pas convenir à tout le monde. Tout dépendra de la personnalité et des envies de chacun. Quelques réflexions peuvent vous aider à vous décider.

- Quelles images / a priori ai-je d’une personne âgée ? Lorsque cette dernière radote un peu, suis-je agacé, impatient ou plutôt attendri ?

- Aurais-je du temps à consacrer à la cohabitation avec la personne âgée ?

- Quel est le mode de vie que je souhaite avoir ? Est ce que je souhaite privilégier les sorties avec mes amis, ma vie étudiante ? Ou bien privilégier mes études, la tranquillité, et le partage de savoir avec une personne d’une autre génération que la mienne ?

Il est important de se poser ces questions et d’y répondre pour soi-même avec la plus grande honnêteté. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses, pas de jugement de valeur. Tout le monde n’a pas les mêmes envies et les mêmes priorités au même moment. Vous pouvez vous rendre compte que ce type de cohabitation n’est pas adapté pour vous pour le moment et que cela convienne parfaitement l’année prochaine.

Qui sont les hébergeurs qui accueillent des jeunes ?

En principe, les candidats sont des seniors âgés de plus de 50 ans. La moyenne d’âge des hébergeurs à Nantes Renoue est de 77 ans (au 31/12/2013). Il y a davantage d’hébergeurs femmes que d’hommes, et ceci, pour des raisons d’ordre démographique : les femmes ont une espérance de vie plus longue que les hommes. Nous avons également certains hébergeurs en situation de handicap.

En présence active, c’est à dire logement à titre gratuit, les personnes âgées ont souvent plus de 85 ans, car elles ont besoin de plus d’attention et de présence. En revanche, en présence amicale, c’est à dire contre le versement d’une participation financière, les hébergeurs sont plus jeunes. Il s’agit des retraités encore autonomes, souvent moins dépendants et exigeants dans l’échange à attendre du jeune.

Doit-on connaître le public des « personnes âgées » pour cohabiter ?

Non, car vous n’aurez pas à vous « occuper » de la personne, il y a des professionnels pour cela. Vous aurez juste à être présent au domicile, sous forme de « veille passive ». Il s’agira pour vous d’établir simplement des relations harmonieuses et amicales et de prévenir en cas de problème.

Une sensibilisation à la vieillesse et/ou au handicap est toutefois requise pour l’accueil au domicile d’un senior en perte de ses facultés intellectuelles ou physiques.